Entretien avec Pascal Gafner

PascalGafner

Comité

27 juillet 2022

PRÉSENTATION

Pascal Gafner se présente en parlant de son parcours atypique.

L’envie d’avoir beaucoup d’activités est son moteur depuis plusieurs années. Ainsi, à la suite de ses CFC dans l’imprimerie et de son école technique en emploi, il a eu plusieurs rôles à jouer. Une décennie à la présidence du club du Judo-Kwai Yverdon, bientôt autant d’années à l’USY et encore plus de temps en politique, notamment au Conseil Communal.

Aujourd’hui, Pascal Gafner est riche de toutes ces expériences, ainsi que des échanges avec des personnes de différents milieux qui en ont découlé.
“J’ai toujours pensé qu’il fallait s’engager pour la société afin de mieux comprendre comment elle fonctionnait. C’est donc ce que j’ai fait, et pas à regret.”

1 MOT OU 2

Sans dévier du sujet qu’est Pascal Gafner, il lui est posé une question personnelle, à savoir dévoiler quel est son mot préféré.

Pascal Gafner hésite entre “dialogue” et “empathie”. Pour lui, le premier terme englobe le second terme, et il ne peut se faire sereinement sans le second.

Au début, il a opté pour “empathie”. Or, cela lui paraissait être un terme trop fermé. Il a ensuite pensé à “dialogue”, qu’il trouve plus ouvert.

LA SIC A CHANGÉ

Le sujet change de place et la SIC est abordée. Pascal Gafner a été l’un des acteurs principaux du changement d’identité entre 2021 et 2022.

Apparemment, l’envie d’effectuer un rafraîchissement était générale, au sein du comité. Cela en était presque devenu un besoin, au vu du grand âge de la SIC. “Cela permettait aussi de remettre les compteurs à zéro et de redéfinir certains points.”

L’axe des modifications a été mis sur le visuel. Et le résultat convainc Pascal Gafner : “je trouve l’identité visuelle d’aujourd’hui vraiment bien. Je suis content et je pense que ça donne une image très professionnelle, maîtrisée et dans l’air du temps”. Il trouve que ces changements donnent l’exemple, démontrant la possibilité de modernisation.

PROCHAINE ÉTAPE

Selon Pascal Gafner, les objectifs de refonte identitaire et visuelle ont donc été atteints. Et à présent, y a-t-il un nouveau but que la SIC puisse se fixer ?

“Mieux communiquer”, d’après Pascal Gafner. Il développe : “en fait, la communication, c’est surtout comprendre les actions qu’on peut porter. De ça, les membres de la SIC doivent en être conscients”. Il est également d’avis que les membres doivent se sentir libres de transmettre au comité leurs suggestions et leur retour dans la réalité du terrain.

Un défi lié à celui-ci est de reprendre contact avec les membres. “Les approcher, aller à leur rencontre. Prendre connaissance de leur activité, mais pas seulement. Leur présenter aussi la nouvelle identité de la SIC et ce qui leur est proposé.”

1 JEU, 1 CARTE

Chaque membre de la SIC et de son comité a son rôle à jouer. C’est en œuvrant ensemble que l’objectif proposé par Pascal Gafner pourra devenir une réalité. En évoquant les rôles et pour terminer, si la SIC était un jeu de cartes, laquelle serait Pascal Gafner ?

“Le joker : on me sort quand il faut, là où il faut. Et ça complète le jeu de cartes. Actuellement, autour de la table, j’ai l’impression d’être le joker, plutôt qu’une carte à proprement parler.” Une réponse qui provoque chez Pascal Gafner un sourire… digne de celui du joker.

ARTICLES RÉCENTS

CATÉGORIES

Catégorie

ADHÉSION À LA SIC

Devenir membre de la SIC d’Yverdon-les-Bains, Grandson et environs : des avantages, pas d’inconvénient ! Des centaines de personnes, physiques comme morales, nous font déjà confiance. Pourquoi pas vous ?