La SIC présente Le Coin Bio

IMG_20220701_103745

Membres

13 juillet 2022

La SIC d’Yverdon-les-Bains, Grandson et environ rencontre ses membres et vous les présente ! Aujourd’hui : le magasin Le Coin Bio et sa patronne, Zuzana Potocnáková, ainsi que ses employées, Janka, Stéphanie, Marisa et Jennifer.

LE MAGASIN

Pour Zuzana Potocnáková, Le Coin Bio, c’est avant tout une belle aventure humaine. Pour elle, l’aventure a débuté en 2016, alors que le magasin s’appelait Diététique & Santé. En 2018, après 1 an et demi en tant qu’employée, l’aventure prend un tournant et elle devient patronne de ce magasin. Elle le renomme rapidement pour se l’approprier.

Le Coin Bio, c’est un assortiment de choix. “Mon but, c’est d’avoir la qualité. J’essaie toujours de chercher des produits qui ont une histoire et un côté humain”, explique Zuzana. Elle donne des exemples concrets : “derrière le poisson en magasin, il y a des petits pêcheurs. Ils ne dégradent pas les fonds marins et ils ne capturent pas illégalement les ressources disponibles. Il n’y a pas d’exploitation des travailleurs. Nous proposons aussi des plaques de chocolats où, pour une achetée, un arbre est planté. En plus, ils s’occupent de certains animaux en voie d’extinction et ils utilisent des emballages biodégradables. Une marque de biscuits que nous avons ici a ses activités dans des ateliers protégés”. Des démarches très importantes pour Zuzana, qui ajoute : “j’essaie de faire éthique, équitable et avec des labels bio comme Demeter et Bourgeon de BioSuisse”.

Les 2 labels précités sont suisses. Tout comme une partie de la gamme que Zuzana choisit de vendre. Elle explique sa décision : “ici, un client pourra toujours choisir de soutenir un agriculteur suisse. Je pourrais prendre les mêmes produits en France ou en Italie, ce serait moins cher. Mais j’ai envie de soutenir les travailleurs de ce pays”.

LES PETITES PERLES DU COIN BIO

Le Coin Bio n’existerait pas sans les 4 employées de Zuzana : “mes petites perles. Elles s’investissent énormément, elles sont gentilles, humbles, souriantes et motivées. Elles se donnent. Humainement, c’est très enrichissant et les clients le ressentent”.

Il est vrai que Le Coin Bio, c’est également une équipe très soudée. Et l’émotion de ses membres perle leurs yeux de larmes, lorsqu’elles en discutent.

Toutes soulignent l’importance de pouvoir librement se dire les choses. Et toutes sont parfaitement conscientes de leur vécu respectif et de leurs différences, qu’elles acceptent sans effort. Elles communiquent en se considérant mutuellement avec respect et comme des êtres humains, ce qui les rend si unies. Elles affirment pouvoir toutes compter les unes sur les autres et il n’y a aucun mal à les croire sur parole. Toutefois, elles l’admettent avec humilité : “chez nous, il y a quand même toujours un peu de travail à ce niveau-là, personne n’est parfait”.

Crédit photo : Kelly Andrey

À QUEL PRIX

Zuzana et ses employées se voient souvent confrontées à l’injonction : “le bio, c’est trop cher”. Zuzana déplore qu’en effet, certaines personnes n’aient pas des ressources financières suffisantes pour se permettre d’acheter les articles de son magasin. Pour les autres personnes, elle ne veut pas leur donner des leçons. Mais elle les invite à s’interroger : “quel bio est trop cher ? Et qu’est-ce qu’il y a derrière ? Quelle est la valeur d’une barquette de fraises, d’un litre de lait et de n’importe quel produit ? Imaginons tout le travail qu’il y a derrière. Pour combien seriez-vous prêts à fabriquer tel produit ? Dans le but de vous faire vivre vous, votre famille, vos employés.”

Zuzana éduque sa clientèle avec plaisir et sans jugement de valeurs sur ce sujet, le bio, qui lui tient très à cœur. “On a tellement eu l’habitude d’avoir accès à des produits peu chers. Attention, je ne fais aucun reproche ! Je suis là pour les gens qui peuvent se permettre d’acheter du bio et qui sont prêts à prendre une nouvelle direction. Cette envie qu’ils ont, c’est comme une lueur d’espoir pour moi.”

Une partie de la clientèle vient également chez Le Coin Bio parce qu’elle a des allergies ou des intolérances. “On est beaucoup dans le conseil”, indique Zuzana avant de constater : “il y a de plus en plus de personnes concernées. Avec les céréales modifiées et avec les ingrédients ajoutés sans nécessité, on digère moins bien les choses”.

Assortiment extérieur du Coin Bio

LE COIN BIO ET LE FUTUR

Zuzana a plein de projets pour Le Coin Bio. Des projets qui ne peuvent pas être contenus dans l’espace actuel de la boutique. “Il faudrait que je trouve des locaux plus grands. Je pourrai développer énormément de choses.” Dans le centre-ville, Zuzana n’a pas encore trouvé son bonheur. Mais elle garde espoir et elle a confiance en l’avenir. En attendant, elle essaie d’optimiser au mieux les étalages, pour y présenter le maximum de produits, d’histoires.

Zuzana se réjouit de l’enthousiasme de “la nouvelle vague de jeunesse”. Elle souhaiterait davantage mettre en avant les initiatives allant dans ce sens et soutenir les jeunes personnes qui les lancent.

Quoi qu’il en soit, la SIC d’Yverdon-les-Bains, Grandson et environs souhaite tout le meilleur pour la suite à son membre Le Coin Bio !

ARTICLES RÉCENTS

CATÉGORIES

Catégorie

ADHÉSION À LA SIC

Devenir membre de la SIC d’Yverdon-les-Bains, Grandson et environs : des avantages, pas d’inconvénient ! Des centaines de personnes, physiques comme morales, nous font déjà confiance. Pourquoi pas vous ?